domaine des Aubineaux

Téléportez-vous dans le temps en visitant le Domaine des Aubineaux. Cette propriété du XIXe siècle est la première étape du célèbre circuit de la Route du thé sur l’île Maurice.

Histoire

Le Domaine des Aubineaux se trouve à Forest Side, à quelques minutes de la ville de Curepipe. Cette somptueuse résidence coloniale fut érigée en 1872 sur le site d’un ancien hôtel ravagé par un cyclone. La demeure portait initialement le nom de « Belle Maison ». En 1884, Louis de Rochecouste en prit possession et la baptisa « Maison Rochecouste ». Quelques années après, il vendit une partie des terres à Gustave Guimbeau, héritier de Jean-Baptiste Guimbeau qui était un armateur originaire de Vendée devenu riche en fondant des exploitations de sucre sur l’île Maurice. Gustave Guimbeau, qui était notamment le propriétaire de la production sucrière du Domaine de Saint Aubin, construisit la « Maison Saint-Cloud ».

En 1899, Maxime Guimbeau, le gendre de Gustave Guimbeau, épousa la fille unique de Louis de Rochecouste, prénommée Valentine. Le couple s’installa dans la demeure familiale. A la mort de son beau-père en 1906, Maxime Guimbeau hérite de la Maison Rochecouste. Puis quand son père décéda, il devint aussi propriétaire de la Maison Saint-Cloud. Il fusionna les deux propriétés pour former le « Domaine des Aubineaux ».

La maison fut occupée jusqu’en 1999. Après le décès de sa dernière résidente, Myriam Guimbeau, des travaux de restauration furent entrepris afin de transformer l’endroit en un musée. Couvrant une superficie de 746 m², la demeure est aujourd’hui un patrimoine local, conservant une riche collection de mobiliers datant de la Compagnie des Indes, ainsi que des photographies anciennes qui dépeignent la vie de ses propriétaires successifs. A l’entrée, deux grandes statues de chiens en bronze illustrent la passion de la famille Guimbeau pour la chasse.

La première maison mauricienne à profiter de l’électricité

En 1889, la Maison Rochecouste fut la première demeure mauricienne à être raccordée au réseau électrique, grâce à sa proximité avec Curepipe, la première ville de l’île à être électrifiée. Au cours du siècle dernier, la Société philharmonique de Curepipe y tenait régulièrement des concerts, Philippe Guimbeau étant un grand passionné d’art avec un côté un peu philanthrope. Après la mort de Myriam, la famille décida d’ouvrir la propriété au public pour permettre à la maison de rester vivante et aux générations futures de profiter de son patrimoine.

Une propriété qui résiste au temps grâce à ses visiteurs

Le Domaine des Aubineaux est classé héritage national, et pourtant l’Etat ne lui accorde aucun subside pour l’entretien des vieilles bâtisses. Le principal financement qui permet aux propriétaires de le maintenir en vie reste les frais versés par les visiteurs. C’est pour cela que les Guimbeau, une fois la propriété transformée en musée, l’ont intégré au circuit touristique de la Route du Thé créé en 2003. Par ailleurs, le Domaine des Aubineaux figure sur la liste des Vieilles Maisons Françaises (VMF).

Découvrir le Domaine des Aubineaux

La résidence aménagée sur une superficie de 746 m² illustre tout le charme de l’architecture coloniale anglaise. Laissez-vous séduire par sa varangue en devanture – Pour le cas des maisons françaises, celle-ci se prolonge tout autour du bâtiment. Naturellement, ses résidents d’origine française ont voulu apporter une touche « frenchy » à la structure, à l’instar des deux tourelles. Pour le reste, tout ce que vous verrez au Domaine des Aubineaux est d’origine : le bois recyclé des navires abandonnés à Port Louis, les meubles en acajou, les carreaux de ciment au motif exclusif, les chiens en bronze, etc.

Commencez votre visite du Domaine des Aubineaux par la salle à manger qui abrite une table gigantesque en chêne massif, pouvant accueillir une trentaine de personnes lors des réceptions. Gardez l’œil ouvert lorsque vous passez dans les chambres, l’une d’elles conserve un livre de Baudelaire soigneusement posé sur la table de chevet. Ne manquez pas non plus la splendide fresque néo-renaissance italienne, dont l’auteur reste inconnu. L’œuvre a été découverte sous un papier peint durant des travaux de rafraîchissement…

Baladez-vous dans le parc du Domaine des Aubineaux

Suivez la charmante promenade qui sillonne le parc forestier pour découvrir un étang et plusieurs arbres exotiques. Vous y trouverez des espèces aux tailles étourdissantes qui laissent deviner l’ancienneté du Domaine des Aubineaux. Ici, la végétation est entretenue avec soin et chaque plante renferme une petite anecdote. Les camphriers servaient à éloigner les moustiques durant l’épidémie de malaria en 1867. Les lataniers verts ont été importés de Madagascar. Les fruits des chaltas sont utilisés par les locaux pour concocter des achards. Les Bottle Brush proviennent de la Nouvelle Calédonie. Ne ratez pas également le Colophane, une espèce endémique qui trompe à vue d’œil : la créature paraît peu encombrante et pourtant elle est âgée de plus de 500 ans.

La table du Domaine des Aubineaux

Ne quittez pas le Domaine des Aubineaux sans avoir profité de la restauration copieuse dans le jardin d’hiver. Installez-vous confortablement dans la véranda entièrement vitrée, intime et chaleureuse. La famille Guimbeau aimait beaucoup se retrouver ici. Aujourd’hui, on y sert le repas aux visiteurs, avec à la carte des préparations chaudes comme le curry de poulet au coco, des salades, des pizzas, du focacia, du panini au marlin fumé, etc. Testez également les produits de Bois Chéri, notamment le thé glacé ou aromatisé, accompagné d’une friandise sucrée tels qu’un croustillant aux pommes ou bien une banane caramélisée.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Des bus desservent quotidiennement Forest Side, où se trouve le Domaine des Aubineaux, depuis Port-Louis.

Horaires et tarifs

Le Domaine des Aubineaux est ouvert à la visite tous les jours de la semaine, y compris le dimanche, de 9h à 17h. L’entrée coûte 330 Rs par adulte et 165 Rs par enfant. La propriété faisant partie du circuit de la Route du thé, un billet combiné vous y donne accès, avec le Domaine de Saint-Aubin et le Domaine de Bois Chéri.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Virginie Loly de "IN2THEWILD". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+230) 549 827 48