Domaine de Saint Aubin

Le Domaine de Saint-Aubin, fondé dans la localité de Rivière-des-Anguilles au nord de la ville de Souillac, vous propose un voyage gastronomique, culturel et historique, dans un environnement parfumé de canne et de vanille. C’est ici que s’achève la fameuse Route du Thé de l’île Maurice.

Histoire

Pierre de Saint-Aubin, négociant et cultivateur, acquit les terres qui forment le cœur du domaine de Saint-Aubin auprès du comte de Merville en 1778. MM. Charles, Edouard et Thomas Pitot achetèrent ensuite la propriété en 1818 et y fondèrent la sucrerie, dont le millésime 1819 apparaît toujours sur la façade de l’ancienne usine. Ils construisirent également la résidence coloniale en recyclant le bois des navires démolis. A l’époque, la culture de la canne à sucre connaissait une forte expansion au sein de l’île Maurice.

En 1848, M. Henri Pitot et son associé Gaillardon acceptèrent Jean-Baptiste Guimbeau comme partenaire au sein de leur société. En 1898, Gustave Guimbeau, le gendre de Jean-Baptiste Guimbeau, prit possession des plantations et de l’usine sucrière de Saint-Aubin. En 1922, il céda l’entreprise à la Compagnie The Saint-Aubin S.E. Co. Ltd, qui deviendra plus tard le Groupe Saint-Aubin Ltd. L’usine grandit au fil des années, générant une pollution sonore de plus en plus importante qui contraint finalement les propriétaires à déplacer la demeure à quelques centaines de mètres plus loin, à son emplacement actuel. Les administrateurs successifs de la plantation habitèrent tour à tour au sein de la maison, jusqu’à sa rénovation dans les années 90. Après quoi, la résidence fut reconvertie en une maison d’hôtes et un restaurant, avec un bar et une pizzeria, et classée au Patrimoine architectural de Maurice.

Quelques anecdotes sur le Domaine de Saint-Aubin et ses résidents

Comme indiqué précédemment, la maison a été en partie érigée avec du bois récupéré de bateaux anciens. Vous pouvez encore voir l’escalier aménagé autour d’un mat, l’ancienne coque de navire qui a servi pour la toiture, ainsi que l’armature du grenier.

Henri Pitot et Henriette Pipon sont les parents de l’illustre historien Albert Pitot connu pour ses ouvrages sur l’île Maurice.

Le poète Malcolm de Chazal, auteur du recueil « Sens-plastique », paru chez Gallimard en 1948, a travaillé à un moment de sa vie au sein du domaine de Saint-Aubin.

Dans son roman « Paul et Virginie » sorti en 1789, l’écrivain et botaniste français Bernardin de Saint-Pierre fait référence aux terres de Saint-Aubin en citant « savane sans roche entre la mer et les bois ». Cette région de l’île aurait été à l’origine nommée « Savannah ».

Découvrir le Domaine de Saint-Aubin

Si vous cherchez un endroit convivial, paisible et authentique pour échapper un peu à l’agitation citadine mauricienne, poussez les portes du Domaine de Saint-Aubin. Ici, l’environnement vous garantit des journées décontractées. Détendez-vous sous la belle varangue ou dans les salons soigneusement décorés. Aux heures de repas, laissez les chefs vous entrainer dans un délicieux voyage culinaire aux saveurs du pays. La nuit, les chambres confortables sont la promesse d’un sommeil réparateur.

Regard sur le passé

Vous aimez les objets anciens ? Outre la magnifique cheminée restaurée au cœur de la propriété, visitez la petite galerie aménagée dans le grenier. Vous y trouverez tout un tas de mobilier d’époque, de vieilles photographies du Domaine de Saint-Aubin, ainsi qu’une collection de pancartes exposant des pans de l’histoire de l’île et du commerce maritime. Ne manquez pas non plus le musée installé dans l’ancienne usine sucrière pour apprendre davantage le processus de transformation de la canne à sucre.

La vie de la ferme au Domaine de Saint-Aubin

Le Domaine de Saint-Aubin est un bel endroit pour découvrir la vie de la ferme. Amusez-vous à nourrir les animaux de la basse-cour : les lapins, les oies, les poules, les faisans et bien d’autres créatures divertissantes. Si vous préférez les plantes aux volatiles, faites un tour dans les serres d’anthuriums et de vanilliers. Il existe également un parcours botanique que les maîtres des lieux vous feront volontiers visiter. Et pour faire plaisir aux enfants, ils ont aménagé une aire de jeux dans le jardin.

Moment gourmand dans le restaurant de Saint-Aubin

Attablez-vous confortablement dans l’ancienne maison de planteur pour déguster la cuisine mauricienne dans toute son authenticité. A la carte, vous avez le choix entre le poulet à la vanille ou à la créole avec différents accompagnements, une salade de palmiste et marlin fumé, des beignets locaux, des sorbets aux fruits de saison rehaussés d’une crème de vanille de la maison, ainsi que tout une sélection de cocktails. Les chefs utilisent essentiellement des ingrédients frais, provenant du domaine et du marché local.

Visite de la Rhumerie de Saint-Aubin

La Rhumerie de Saint-Aubin occupe une autre bâtisse de l’époque coloniale (XIXe siècle) implantée sur la même propriété. C’est l’une des grandes pionnières dans la production de rhum agricole sur l’île Maurice. Ici, le rhum est fabriqué dans la pure tradition d’antan et dans le respect de la dimension humaine et de l’environnement. La qualité n’a pas changé depuis les premiers fûts, si bien que la marque obtient régulièrement les honneurs sur le plan international. Lors de votre visite, vous aurez la chance de goûter aux produits phares de la maison : le rhum blanc, le rhum épicé et le rhum à la vanille. Vous aurez aussi l’occasion d’assister au broyage de la canne et à l’utilisation des alambics et des cuves de fermentation. A la fin de la visite, les responsables vous proposent de visionner un film.

Séjournez au sein de l’auberge de Saint-Aubin

Vous passerez votre séjour dans une charmante maison de 1908. Retrouvez-y tous les éléments qui font le charme de l’architecture créole : un parquet de teck, des volets de bois sombre, un toit en tôle orangé, etc. Les trois romantiques chambres de l’Auberge Saint Aubin sont disposées de part et d’autre de la pièce de vie centrale. En prime, vous aurez accès à une piscine et à des vélos pour explorer le domaine et ses environs.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Vous pouvez prendre un taxi pour rejoindre le Domaine de Saint-Aubin depuis l’aéroport de Mahébourg. De nombreux bus circulent également dans cette partie de l’île.

Horaires et tarifs

Le Domaine de Saint-Aubin est ouvert à la visite du lundi au dimanche, y compris les jours fériés, de 9h à 17h. La visite coûte 1 485 Rs par personne, déjeuner inclus.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Virginie Loly de "IN2THEWILD". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+230) 549 827 48